Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau Sciences Humaines

UFR SCIENCES HUMAINES

MasterIngénierie cognitive des apprentissages et technologies pour la formation professionnelle (R&P) (ouverture prévue à la rentrée 2017 du parcours ingénierie de la formation professionnelle et psychologie ergonomique - sous réserve de validation par les instances de l’uB et de l’accréditation par le MESR)

Objectifs de la formation

L’objectif global de ce master est de former des cadres supérieurs ingénieurs de la formation, experts en conception, conduite et évaluation de situations et de dispositifs d’apprentissage (et de réapprentissage) en formation professionnelle (ou insertion par la formation) et tout au long de la vie (rééducation cognitive). Les axes prioritaires des compétences visées sont les suivants :  Etre capable d’analyser des situations de travail et d’apprentissages en termes de processus cognitifs, en s’appuyant sur les connaissances et les méthodes de la psychologie cognitive ;  concevoir des situations et des dispositifs d’apprentissage (ou réapprentissage) et de formation ;  concevoir des référentiels de formation et d’évaluation ;  construire et utiliser des produits relevant des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TICE, FOAD, simulateurs, logiciels d’apprentissage, de réapprentissage et rééducation etc.) ;  développer l’utilisation des situations professionnelles dans le cadre des dispositifs de formation par alternance ;  valider expérimentalement les acquisitions des apprentissages et l’efficience des outils produits ;  tester les usages et l’ergonomie des outils pour l’apprentissage ;  concevoir et réaliser des bilans de compétences ;  concevoir et conduire des procédures de VAE ;  concevoir des référentiels de certification.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | DÉBOUCHÉS

Le master "Ingénierie de la formation professionnelle et psychologie ergonomique" remplacera le master "Ingénierie cognitive des apprentissages et technologies pour la formation professionnelle" à la rentrée 2017 - sous réserve de validation par les instances de l’uB et de l’accréditation par le MESR

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Accès à la formation :

Le Master IFPE est ouvert à la formation initiale, à la formation professionnelle continue longue (le Master 2 est alors réalisé en une année universitaire) et à la formation continue courte certifiante en mobilisant les ressources du Compte Personnel de Formation (CPF au sein du CPA – Compte Personnel d’Activité), ainsi qu’aux parcours de VAE et VES. Quels que soient les statuts des étudiants ou stagiaires et leurs conditions de formation, les modalités d’accès font l’objet d’une procédure d’admission afin de respecter la capacité maximale d’accueil en formation. L’accès à la formation est donc limité et fait l’objet d’une sélection sur dossier suivie, éventuellement, d’un entretien. Environ 12 places sont réservées en formation initiale et 15 en formation continue. L’accès à la formation fait l’objet de procédures distinctes selon ces 2 statuts de formation.
L’obtention du Master ouvre droit au titre professionnel de psychologue délivré par l’Agence Régionale de Santé (inscription au registre ADELI) aux étudiants satisfaisants aux critères réglementaires requis : le cursus complet de psychologie validé et exclusivement à ceux-ci et réalisant un stage de 500h attesté par un psychologue référent (cf. décret 90-255 et arrêté du 19 mai 2006).

Pour les étudiants en formation initiale :
L’accès au Master 2 IFPE est ouvert en priorité à tout étudiant ayant acquis la première année de Master (60 crédits européens) parcours « Psychologie Cognitive et Ergonomique ». Pour les candidats provenant d’autres universités ou d’autres formations, elle est ouverte à tout étudiant ayant acquis les 60 ECTS d’un M1 de Master mention Psychologie, en particulier orienté psychologie cognitive, ergonomique, neuropsychologie de préférence ; psychologie du travail, de l’orientation ; à des étudiants en possession d’un M1 de Sciences cognitives, éventuellement de Neurosciences ou d’Intelligence artificielle ; ainsi que de M1 en Sciences de l’éducation. Les candidatures sont classées, sur dossier, par ordre de mérite par un jury d’admission.

Critères : Ce classement prend en compte les résultats académiques, la présence de stage(s), la nature et qualité des travaux universitaires réalisés, les motivations et le projet professionnel de l’étudiant. Ce classement s’effectue en deux temps :
- examen du dossier écrit envoyé par le candidat ;
- entretien éventuel avec un jury à Dijon pour les dossiers retenus :
- mi-juillet pour les candidats remplissant les conditions d’accès dès la première session.
- mi-septembre pour les candidats obtenant le M1 en seconde session.

Le dossier de candidature doit comprendre :
- une lettre de motivation avec le développement du projet professionnel ;
- un curriculum vitae ;
- l’attestation d’obtention d’un M1 en Psychologie ;
- le mémoire de recherche de M1 (les étudiants qui souhaitent que leur mémoire leur soit retourné devront impérativement joindre une grande enveloppe libellée à leur adresse et affranchie au tarif en vigueur. Sans cela, les mémoires sont détruits après le travail du jury) ;
- le relevé des notes de Licence ou de L3, et celui de Maîtrise ou de M1.

Le dossier est à déposer ou à envoyer, pour les étudiants en formation initiale, entre le 21 juin et 3 juillet 2017 (délai de rigueur) à l’adresse suivante :
UFR des Sciences Humaines
Secrétariat M2 Ingénierie de la Formation professionnelle et Psychologie Ergonomique
Bureau 125 bis
4, boulevard Gabriel 21000 DIJON.

Pour les stagiaires en formation continue ou relevant d’un autre dispositif (VAE, F3C, VES, Contrat de professionnalisation, candidat libre, demandeur d’emploi, etc.) :
En formation continue, la spécialité IFPE est ouverte à des professionnels, en particulier de la formation et de l’éducation, justifiant d’un niveau de formation équivalent à un niveau bac+4 (quelle que soit la spécialité) et d’une expérience professionnelle, dont au minimum 3 ans dans le domaine de la formation (professionnelle initiale, continue, par apprentissage, des adultes, dans l’insertion, dans le conseil et les services de ressources humaines, des gestions et d’accompagnement des parcours professionnel, etc.). Pour ceux qui ne disposent pas d’un diplôme équivalent à bac+4, l’accès est également possible moyennant la réalisation d’une Validation des Acquis Professionnels (VAP 1985 – se renseigner auprès du coordonnateur pédagogique).

Dans tous les cas, un dossier de candidature est à établir (à partir du document vierge à retirer auprès du coordonnateur pédagogique). Il mentionnera les diplômes acquis avec leurs mentions, les formations suivies, les expériences professionnelles ou non, dans le domaine de la formation ou non. Il comprend également une partie rédigée mettant en valeur les expériences acquises, les projets professionnels, l’adéquation des projets du candidat avec la spécialité du Master IFPE. Seront joints à ce dossier, les attestations de diplômes ou de formation, les relevés de notes associés ainsi que les travaux les plus significatifs réalisés à ces occasions (mémoires, rapports de stage,… dans toute la mesure du possible au format numérique PDF), les attestations d’expériences professionnelles, d’emplois et de stages. Une procédure d’élaboration des conditions administratives et financières de formation est proposée aux candidats. Le montant des frais pédagogiques sera déterminé en fonction du statut du stagiaire. Dans tous les cas, le candidat indiquera son statut en formation, notamment au regard des assurances et les modalités de prise en charge des frais pédagogiques.

Les dossiers seront appréciés et classés par un jury d’admission relativement aux conditions de possibilité de réussite pour prononcer l’admission en formation. Les critères suivants seront pris en compte : le niveau de diplôme, la spécialité des diplômes, les expériences de travail et extra-professionnelles, en particulier dans le milieu de la formation ou de l’éducation, la capacité de distanciation et de réflexion à propos de ces expériences, et enfin l’inscription du projet de formation au master dans un projet professionnel et dans un environnement administratif et financier de formation favorable.

Au dossier de candidature seront obligatoirement joints :
-  l’attestation des diplômes obtenus, ainsi que les relevés de notes associés aux programmes d’enseignement dans la mesure du possible ;
-  les travaux universitaires réalisés (mémoires et autres travaux, au format numérique PDF) ;
-  toutes pièces relatives à une activité professionnelle dans le domaine du Master (stages en particulier) ;
-  les attestations de formation continue, et/ou de stages effectués en entreprise ;
-  les documents stipulant les modalités de prise en charge du coût de la formation et l’inscription des temps de formation dans les dispositifs correspondant de la FPC (CPF, plan de formation entreprise, CIF, demandeur d’emploi, etc.).

Pour les formations continues courtes certifiantes, conjointement à l’examen pédagogique du dossier de candidature, un processus spécifique d’élaboration des conditions administratives et financières sera mené par le candidat avec l’aide des services spécialisés des organismes co-habilités (le diplôme est inscrit au RNCP et COPANEF).
La commission d’admission examinera l’ensemble des conditions de formation pour prononcer l’admission. Le cas échéant, elle pourra demander la tenue d’un entretien complémentaire pour fonder sa décision.

Cette formation et ce diplôme sont également ouverts à diverses formes de formation : unités certifiées cumulables, processus de VAE ou de VES (en complément d’autres diplômes déjà acquis). Pour ces différentes situations, un accompagnement spécifique sera proposé permettant d’aboutir à un projet et un contrat de formation ad-hoc.
Dans tous les cas, un contrat de formation est établi.

Au titre de la formation continue, le dossier est à rendre avant le 1er juin à Youri Meignan, Coordonnateur pédagogique, youri.meignan@educagri.fr / 03 80 77 28 24 / AgroSup Dijon, 2, rue des Champs Prévois – BP 87999 – 21079 DIJON Cedex.

L’inscription universitaire sera à effectuer auprès du service de formation continue de l’université SEFCA (03.80.39.51.80).

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

Pour les semestres 1 et 2, se renseigner auprès des scolarités correspondantes (cf. modalités de recrutement)

2ème année de master Ingénierie cognitive des apprentissages et technologies pour la formation professionnelle (2012-2016)

En master 2, pour le parcours professionnel (P), le volume horaire global est de 380h d’enseignements, 180h de stage et 450h de travail recherche. Pour le parcours recherche ®, le volume horaire global est de 235h d’enseignements, 180h de stage et 450h de travail recherche.

SEMESTRE 3
- UE1 - Ergonomie cognitive des apprentissages (Pet R)
- UE2 - Didactique professionnelle et analyse du travail (P) ou neuropsychologie des fonctions exécutives ®
- UE3 - Compétences obligatoires ingénierie (P) ou troubles des apprentissages ®
- UE4 - Compétences optionnelles (P et R)
- UE 5 - Méthodologie (P et R)

SEMESTRE 4
- UE 1 - TER (P et R) travail de recherche et recueil données - mémoire et soutenance
- UE 2 - Stage (en laboratoire ®, en entreprise ou institut de formation (P)

Utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication :
Salle informatique, vidéothèque, logithèque en partenariat avec AgroSup, outils multimédia et simulateurs pour les apprentissages en partenariat avec le CNERTA. Une partie de plus en plus significative des enseignements sur les outils d’apprentissages, ainsi que les stages en entreprise, portent sur les technologies de l’information et de la communication (simulateurs -ex : conduite d’engins, taille de la vigne…-), didacticiels, FOAD. Par ailleurs, une collaboration avec le département STIC de l’université et un laboratoire de physique (Le2i : Laboratoire d’électronique et informatique de l’image) est actuellement amorcée autour de projets liés aux apprentissages au travail et à l’ergonomie cognitive.

Participation de professionnels à la conception des programmes et aux enseignements : Les professionnels exerçant des fonctions en rapport avec la formation, dans des établissements et organismes d’enseignement ou de formation et dans des entreprises participent au master en tant que commanditaires de travaux sur des problèmes réels à partir de l’élaboration de contrats d’études ou de commandes entre le master et le LEAD. Dans ce cadre, ils contribuent à la définition des problèmes à traiter, à l’analyse des situations de travail et à l’élaboration des productions. Ils encadrent les étudiants et stagiaires au cours de leur travail sur le terrain. Ils participent à l’évaluation au sein du jury. Ils interviennent également dans le cadre de séminaires et en tant qu’intervenants pour environ 30% des enseignements fondamentaux.

Dans les années précédentes, les secteurs professionnels concernés se situaient majoritairement dans l’industrie, l’agriculture, et le secteur du Bâtiment et des travaux publics, et le secteur des services. On peut citer, parmi les principaux organismes et entreprises : SEB, ESSILOR, NESTLE, AMORA, SNCF, RENAULT VI, AREF-BTP, RAZEL, SAE, DORAS, PARVEX, LEROY-SUMMER, PECHINEY, GIAT INDUSTRIES, ISOROY, CIMENTS FRANCAIS, STRD, TELETECH-INTERNATIONAL, CNED, ENSEIGNEMENT AGRICOLE, CHAMBRES d’AGRICULTURE, CFPPA, MAISONS FAMILIALES RURALES, FAFSEA, CHR Dijon (Urgences et réanimation), CHR Chalon, Transports PERRIER, FNTR, INRS, Ministère de l’Agriculture, Ministère de l’Intérieur : Police Nationale et Préfectures, IUFM de Bourgogne, CAF, Laerdal-Médical, Base aérienne 102 etc.
Nous collaborons (ou avons collaboré) avec chacune de ces entreprises, dans le cadre d’un très fort ancrage historique de cette formation avec le tissu économique.

Recherche-développement avec les entreprises et le Master :
Les mémoires réalisés par les étudiants dans le cadre de leurs stages correspondent à de « vraies » commandes rémunérées ou prenant la forme de contrats. Outre le fait que cette démarche optimise l’insertion des étudiants fréquemment embauchés sur leur lieu même de stage après la formation, elle permet également, situation originale pour une formation à visée professionnelle, de conduire des recherches appliquées en relations avec le laboratoire d’appui, LEAD, dont la thématique concernant les apprentissages trouve des finalités professionnelles.
Ainsi, d’une part, plusieurs doctorats en convention CIFRE ont pu succéder à l’année de formation pour des étudiants volontaires à la suite de leur mémoire, depuis 2000 : Renault-VI, ESSILOR, SEB, Laerdal-Médical (avec le CHU), RENAULT techno centre.Toutes ces thèses ont été soutenues brillamment. D’autre part, ces recherches de terrain soutiennent une activité de publication significative pour les enseignants concernés et responsables du diplôme, publications dont la diffusion dans les milieux professionnels renforce les demandes des industriels et du terrain vers le diplôme.

DÉBOUCHÉS (Master Ingénierie cognitive des apprentissages et technologies pour la formation professionnelle)

L’univers de la formation professionnelle a récemment subi de nombreuses évolutions socio-économiques et socio-techniques parmi lesquelles l’importance accordée aux apprentissages en situation de travail (formation tout au long de la vie, alternance), la montée en puissance de la notion de compétence, l’arrivée des technologies d’apprentissages informatisées et l’émergence de la problématique de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Les étudiants diplômés de la formation ont vocation à exercer les fonctions de responsable de formation, responsable pédagogique, responsable de dispositifs de formation, responsable du développement des compétences, conseiller en formation, consultant formation, conseiller pédagogique, concepteur de ressources éducatives (utilisant les nouvelles technologies), responsable de la formation des formateurs, coordinateur de dispositif de formation, chargé de bilan de compétence, responsable (ou coordinateur) insertion professionnelle.

Enfin, les diplômés peuvent également exercer dans le domaine de l’aide aux apprentissages fondamentaux (lire, écrire, compter, problème de l’illettrisme et des populations dites de « bas niveau de qualification »).Ils pourront intervenir soit en entreprise, soit en organisme de formation, soit en institution éducative ou en cabinet de consultant. Ils conduisent la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des plans de formation ainsi que le pilotage de l’ingénierie de la formation et du maintien des compétences.

L’obtention du master ne donne droit au titre de psychologue qu’aux étudiants ayant suivi le cursus complet de psychologie validé par la maîtrise ou, ou le niveau M1 d’un master de psychologie, et exclusivement à ceux-ci.

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

Université de Bourgogne