Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau Sciences Humaines

UFR SCIENCES HUMAINES

Présentation de la mention MAMTEP

Le Master « Mondes anciens et médiévaux, territoires et environnement du passé » est adossé aux thèmes de recherche de plusieurs centres de recherche liés au CNRS: l’unité mixte ARTeHIS (UMR 6298), le Centre Georges Chevrier, le laboratoire de chrono-environnement (UMR 6249). Elle offre une formation de qualité dispensée par des enseignants-chercheurs et chercheurs dont les travaux font autorité. 

gautier_de_sombernon_1189





 

  • L’organisation du master

 

La 1ère année comporte deux spécialités : Mondes anciens et médiévaux (MAM),  Archéologie, culture, territoires, environnement (ACTE) ouvrant en 2e année à trois spécialités :
-    Histoire et archéologie des mondes anciens
-    Études médiévales
-    Archéologie, culture, territoires, environnement 

  • Les objectifs

Ce master a pour objectif d’offrir une formation à la fois solide et pluridisciplinaire en Histoire, protohistoire, Histoire de l’art, archéologie et musicologie, d’acquérir des savoirs fondamentaux, théoriques et pratiques indispensables aux approches historiques, culturelles, spatiales et environnementales des sociétés sur la longue durée.
Cette pluridisciplinarité est conçue afin d’aider à établir les liens entre les textes et les objets, les images et la musique, les monuments et les représentations, les outils. L’étudiant construit son parcours en concertation avec son directeur de recherche.

  • Quels sont les débouchés du diplôme ?


Ce master ouvre sur les métiers de l’enseignement, de la recherche (Histoire, Histoire de l’art, archéologie programmée et préventive, paléoenvironnement, géoarchéologie, géomatique appliquée à l’archéologie), ceux de la conservation, de l’animation du patrimoine, du tourisme.
Elle constitue une préparation à de nombreux concours ouverts dans le champ de la recherche ou du patrimoine, CNRS, Université, Ministère de la Culture, et aux recrutements des collectivités territoriales, ainsi qu’au secteur privé (marché de l’art, restauration, programmation informatique). Du fait de son ouverture sur des thématiques pluridisciplinaires de l’espace et de l’environnement, ce master peut aussi déboucher vers d’autres métiers de l’aménagement de l’espace et de la gestion de l’environnement.  

objet_grec_avec_inscription
     

  • Quelles compétences doivent être acquises à l’issue de sa formation ?


Spécialité « Mondes anciens et médiévaux »

L’étudiant devra avoir acquis des méthodes et des connaissances en matière de recherche d’une documentation, de lecture et de critique de sources appuyée sur une réflexion historiographique, de méthodes archéologiques, de mise en forme d’un travail scientifique.
Au cœur de ce parcours de formation la préparation et la rédaction d’un mémoire est une étape essentielle dans l’acquisition d’une démarche scientifique de recherche.
Un stage de 60 heures, qui peut être effectué auprès d’un organisme ou d’une entreprise sans finalité de recherche permet la première approche d’une carrière professionnelle. Au-delà du master, l’ensemble est conçu dans la perspective d’une formation doctorale.
Pour aller plus loin :
http://www.u-bourgogne-formation.fr/-Etudes-medievales-R,225-.html
http://www.u-bourgogne-formation.fr/-Histoire-et-archeologie-des-mondes,226-.html

Spécialité « Archéologie, culture, territoires, environnement »

masterarcheologie
Cette spécialité est proposée conjointement avec l’université de Franche-Comté.
Elle doit permettre aux étudiants de développer la maîtrise des outils
indispensables :
• à la collecte et les traitements des données de terrain, du mobilier archéologique, faunique, des restes anthropologiques
• à l’analyse d’images, infographie, spatialisation et SIG (système d'information géographique), systèmes de gestion de bases de données aux analyses quantitatives et statistiques de données : géologiques, géographiques, archéologiques, paléobotaniques,
fauniques, anthropologiques, etc.
• au traitement qualitatif et quantitatif des données dans le domaine de l’histoire, l‘archéologie, du patrimoine et de l’environnement.
La préparation et la rédaction d’un mémoire, étape essentielle dans une démarche scientifique de recherche, est au cœur de ce parcours de formation.
 Cette formation favorise le recours :
- aux écoles de terrain ;
- aux stages individuels en situation professionnelle ;
- à la technique du rapport et du mémoire ;
- au développement des capacités de présentation orale (séminaires...) ;
- à la mise en place de bases de données spécifiques.
L’efficacité de ces actions est renforcée par la présence d’un tuteur scientifique (Université, CNRS, INRAP, Culture, Collectivités territoriales…) dès le M1 pour aider à l’encadrement de l’étudiant en accord avec le directeur d’études.

Pour aller plus loin :
http://www.u-bourgogne-formation.fr/-Archeologie-cultures-territoires,224-.html


  • Comment accéder à la formation ?


Il faut être titulaire soit de la licence d'histoire, soit d’archéologie,  soit d'une discipline compatible avec la spécialité (géologie, géographie physique par exemple) après examen par les responsables pédagogiques. L’accès à la formation peut aussi se faire par validation d’acquis ou équivalence de diplôme après examen par les responsables pédagogiques.

Pour aller plus loin :
 http://www.u-bourgogne-formation.fr/-Masters-.html

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

Université de Bourgogne