Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau Sciences Humaines

UFR SCIENCES HUMAINES

Cursus et diplômes

   Le département de musicologie, au sein de l’UFR Sciences Humaines et Sociales, offre un cursus complet (Licence, Master) de formation à la Musicologie. Cette formation pour finalité la préparation aux métiers de la musique et de la musicologie.

1. Licence Sciences humaines et sociales mention « Musique »

   La licence se divise, depuis 2009, en deux parcours : « Musique et musicologie » et « Pratique musicale spécialisée ». Ces deux parcours n’ont pas les mêmes objectifs et ne s’adressent pas à la même population étudiante, mais comportent néanmoins un certain nombre d’enseignements communs tels que l’histoire de la musique, l’acoustique, la technique de documentation, la technique de dissertation et les langues. Seul le parcours « Musique et musicologie » est abordé ici. Pour plus de renseignements sur le parcours « Pratique musicale spécialisé », consultez le site de l'Ecole Supérieure de Musique de Bourgogne Franche-Comté.

   L’objectif du parcours « Musique et musicologie » est d’acquérir une solide culture musicale, des compétences techniques et de fortifier la pratique instrumentale et vocale. Il s’agit donc pour l’étudiant à la fois d’engager une réflexion sur le phénomène musical dans son ensemble et de la nourrir par une expérience personnelle. Les enseignements proposés s’efforcent de respecter un équilibre entre les différentes facettes de la musicologie : histoire et analyse, pratique et technique musicales, ainsi que des disciplines connexes qui offrent une ouverture. Ils se répartissent en cinq grands domaines : histoire et analyse de la musique, technique de la musique, pratique musicale, outils méthodologiques, enseignements d’ouverture.
   - L’histoire et l’analyse de la musique concernent l’étude des esthétiques, des courants, des langages, des genres, des théories, des pratiques de création et de réception de la musique qui ont traversés les différentes époques du Moyen Age à nos jours.
   - La technique de la musique regroupe les enseignements indispensables à la formation de l’oreille et à l’analyse auditive d’œuvres. L’étudiant suit des cours de formation musicale (solfège) et d’écriture (harmonie). La maîtrise de ces deux domaines est indispensable pour aborder le commentaire d’œuvres enregistrées qui fait appel à la capacité de noter des éléments musicaux et ensuite de les analyser pour produire un commentaire.
   - La pratique musicale abordée en musicologie se veut diversifiée. Elle se répartit entre pratique instrumentale collective à partir de projets annuels, pratique vocale en chœur,  direction de chœur (à partir de la troisième année) et pratique du déchiffrage, de l’accompagnement et de l’harmonisation au clavier.  Les pratiques vocales et instrumentales donnent lieu chaque année à des concerts publics.
   - Les enseignements qui développent des compétences diverses dans des domaines tels que les langues vivantes, l’informatique générale et l’informatique musicale, sont regroupés sous la dénomination « outils méthodologiques ». Ils apportent des connaissances et des compétences indispensables à tout musicologue. En plus d’une langue vivante au choix, les étudiants suivent des cours d’approfondissement en anglais et en italien musicologiques. Les nouvelles technologies constituent une part non négligeable de l’enseignement en musicologie car elles constituent un outil incontournable pour le musicologue tant pour la recherche (documentation, analyse assistée par ordinateur, production de partitions et de textes), que pour la diffusion de la recherche et l’enseignement.
   - Les enseignements d’ouverture élargissent le spectre des domaines étudiés. Ils permettent à l’étudiant de se familiariser avec des disciplines connexes à la musicologie telles que l’histoire sociale, l’histoire des institutions et des politiques musicales, l’acoustique, la psychoacoustique et la psychologie de la musique, etc.). Ces enseignements offrent des passerelles vers des Masters qui débouchent sur les métiers de la culture, le design sonore, la musicothérapie, etc.

Les dispositifs d’aide

   Le plan Réussir en licence (PRL) mis en place en 2008 par l’UB permet de travailler avec des groupes réduits et de pallier certaines déficiences. Ces enseignements concernent :
   - la technique de documentation avec une partie des cours en bibliothèque et une autre en salle informatique pour bénéficier de l’Environnement Numérique de Travail (ENT) mis en place par l’UB ;
   - la technique de la dissertation qui prépare les étudiants aux épreuves comportant des dissertations ;
   - les matières techniques (formation musicale, harmonie au clavier, technique pianistique)  pour des raisons évidentes ;
   - les langues (anglais et italien musicologiques) ;
   - l’informatique musicale qui est utilisée pour pallier les lacunes en lecture partitions d’orchestre (instruments transpositeurs, division de pupitre, écriture des percussions, etc.) ;
   - la paléographie afin de mieux préparer les étudiants à l’étude des musiques anciennes.

Un dispositif supplémentaire de tutorat en écriture et en formation musicale est prévu pour aider les étudiants à réussir leurs examens (notamment pour les étudiants salariés et ceux en formation continue). Ce tutorat est dispensé, dès la première année,  par des étudiants en Master.

2. Masters

   Après l’obtention de la Licence Sciences Humaines et Sociales, mention « Musique », l’étudiant peut poursuivre ses études en Master. En Master, les connaissances en histoire de la musique et les compétences techniques sont désormais considérées comme acquises ; leur approfondissement est désormais de la responsabilité de l’étudiant. L’accent est mis sur l’étude des théories musicologiques, la connaissance des politiques et des institutions culturelles, la familiarisation aux méthodes de recherches, aux normes de publication, etc.
L’Université de Bourgogne propose plusieurs Masters avec soit une spécialité « Musicologie », soit une spécialité « Métiers de l’enseignement de la musique » qui prépare au CAPES d’Education musicale et de chant choral :

Master 1ère année
- Mondes Anciens et Médiévaux – spécialité « Etudes médiévales » (Musicologie) et spécialité « Métiers de l’enseignement de la musique »
- Mondes Modernes et Contemporains – spécialité « Musicologie » et spécialité « Métiers de l’enseignement de la musique »
Master 2 Recherche
- Mondes Anciens et Médiévaux – spécialité « Etudes médiévales » (Musicologie) et spécialité « Métiers de l’enseignement de la musique »
- Mondes Modernes et Contemporains – spécialité « Musicologie » et spécialité « Métiers de l’enseignement de la musique »

Master 2 Professionnel
- Pédagogies européennes comparées de la musique instrumentale et vocale

Chaque master est adossé à un laboratoire de recherches : le master MMC au Centre Georges Chevrier (CNRS UMR 5605) (http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR5605/pagesmenu/UMR5605Accueil.htm) et le master MAM au laboratoire ARTéHIS (CNRS UMR 5594)  (http://www.artehis.eu/).

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

Université de Bourgogne